MantisBT : un outil web contre le bug !

Votre application web est développée et votre équipe se prépare à la tester – MantisBT va vous simplifier la vie. Actuellement projet du mois sur Sourceforge.net, nous allons découvrir ici les possibilités de cet outil bien pratique afin que la phase de test ne vous pose aucun problème.

Selon la taille et la complexité du projet, vous serez peut être amené à désigner des testeurs qui ne sont pas développeur (sinon l’usage d’un CVS aurait probablement suffit). MantisBT est un outil qui permet de répertorier les bugs d’un logiciel, de les assigner à des personnes (développeurs). Le gestionnaire peut ainsi consulter l’évolution et la résolution des bugs. Un outil de contrôle certes, mais plus performant que le mel quand il s’agit à un simple testeur de vous avertir d’un problème dans votre application.

MantisBT – Un prédateur contre les bugs !

Présentation :

Logo du logiciel MantisBTMantisBT est un bug-tracker, c’est à dire un logiciel qui va répertorier les bugs d’un logiciel durant son développement. C’est un outil open-source (licence GPL2), écrit en PHP qui fonctionne avec une base de donnée (MySQL, PostgreSQL ou MS-SQL). Il fonctionne entre autre sous Windows, Linux, BSD, Solaris et MacOS.

La version actuelle est la 1.2.1 (stable) – Le projet est toujours en cours de développement.

Installation :

L’installation est très simple, elle nécessite simplement un serveur web (Apache, Lighttpd, IIS) et une base de donnée (MySQL, PgSQL,MsSQL) et la langage PHP. Il vous faut aussi les droit d’administration (root) sous Linux.

  1. On décompresse l’archive dans notre dossier web (/var/www pour Apache).
  2. On se rend à l’adresse localhost/mantis-1-2-1/ et on entre les identifiants de notre base de données.
  3. On vérifie que l’opération s’est bien effectuée.
  4. On se connecte et on change le mot de passe de l’administrateur

Soit sous Linux (Debian) :

Note : La dernière instruction n’est pas recommandée pour la sécurité mais vous pouvez remodifiez les droits après la configuration.

  • Avec son navigateur on se connecte sur http://localhost/mantisbt/ ce qui lance le fichier admin/install.php
  • La on précise la base de données, le serveur [localhost par défaut], l’identifiant de la base de donnée [root par défaut] et le mot de passe, le nom de la base de donnée (mettez mantisbt) et de nouveau l’identifiant et le mot de passe pour la création des tables (explication plus bas).
  • Si votre installation ne marche pas cocher la case « Print SQL Queries instead of Writing to the Database » qui va détailler les requêtes SQL sans écrire dans la base afin que vous puissiez trouvez le problème.
  • Ensuite il suffit de cliquer sur le bouton « Install/Upgrade Database« .
  • Vérifiez que tout est bien vert, en cas de problème relancer l’installation et cocher la case « Print SQL … ». Si le fichier config_ini.php n’a pas pu être écrit, c’est un problème de droit en écriture. Il suffit de la rédiger avec le bout de code affiché.
  • Puis supprimez le dossier /admin.

Voilà Mantisbt est installé, il ne reste plus qu’à aller sur localhost/mantisbt pour se connecter. Si l’installation se relance, c’est que le fichier de configuration n’a pas été trouvé. Ici on rentre comme identifiant ‘administrator‘ et comme mot de passe ‘root‘. Pensez à changer le mot de passe !

Note à propos des identifiants de la base de données :

Une bonne base de données n’est pas utilisée avec un mot de passe root, mais avec un éventail de comptes utilisateurs limités en droits et ne pouvant travailler que sur les tables dont ils ont besoin. Dans notre cas, il est conseillé de créer un utilisateur mantis qui aurait tout les droits pour la base mantisbt, mais qui ne pourrait pas toucher aux autres tables, ou créer une nouvelle base. Ainsi, pendant l’installation, le premier identifiant/mdp demandé est celui qui sera utilisé par le programme, donc notre utilisateur mantis. Tandis que le second sera utilisé pour créer la table, donc il faut un compte capable. La différence est donc que le second identifiant/mdp sera utilisé une fois pour la création, et que le premier sera utilisé pour chaque accès à la base par le programme.

C’est assez complexe à comprendre, il faut simplement savoir que le premier identifiant/mot de passe entré sera inscrit dans notre fichier config_ini.php, donc si c’est le mot de passe root de votre base de données, ce n’est pas du tout sécurisé. Voilà.

man Mantisbt :

A propos de l’interface :

L’interface est très simple et tout se résume sur une barre contenant les principales vues : « [Main] – [My view] – [view issues] – … ». Pour certains de ces menu il y a un sous-menus qui apparaît juste en dessous.

Mettre l’interface en français (avec le fuseau horaire de Paris) :

MantisBT est disponible en français alors pourquoi s’en priver. Pour la suite de ce tutoriel je détaillerais les libellés en français.

Il suffit de se rendre dans l’onglet [My Account] – Puis dans la fenêtre choisir [Preferences] et sur Time Zone faîtes défiler jusqu’à votre capitale (Europe – Paris), juste en dessous à Language sélectionnez votre langue. Cliquer sur [Update Prefs]. Et voilà MantisBT est en français.

Changer le mot de passe de l’administrateur :

Dans l’onglet [Mon Compte] (sous Onglet [Mon compte]) il y a deux champs pour rentrer un nouveau mot de passe. Si vous souhaitez changer son nom, il suffit de créer un autre utilisateur et de le mettre en administrateur puis supprimer celui-ci. Et oui on ne peut pas modifier le nom de l’administrateur.

Gestion des utilisateurs :

Pour créer un nouvel utilisateur il faut se rendre dans [Administration] [Gérer les utilisateurs] – Il y a un bouton Ajouter un compte. Là il suffit de rentrer le nom, le mot de passe et le mel (obligatoire) puis de choisir le type d’utilisateur. Pour choisir lisez le paragraphe suivant.

Type des utilisateurs (les principaux) :

  • L’administrateur gère toute les options de configuration, les plug-in …
  • Le gestionnaire peut ajouter des projets, des utilisateurs.
  • Le développeur peut reporter un bug mais être assigné à sa correction.
  • Le testeur reporte les bugs sans pouvoir être assigné à leur correction.

Création d’un projet :

Maintenant que nos testeurs et développeurs sont crées, créons un projet. Il faut savoir que MantisBT peut gèrer plusieurs projets.

Pour créer un projet toujours dans l’onglet [Administration] on clique sur [Gérer les projets] et sur le bouton [Créer un nouveau projet]. Entrez un nom, un état, public si vous désirez que tout le monde puisse voir l’état (privé sinon), le chemin des sources (facultatif) et une description. Puis on clique sur [Ajouter le projet].

Ensuite on va ajouter les utilisateurs. Dans la liste des projets on clique sur le projet récemment créer. La on descend et on va trouver [Ajouter un utilisateur au projet]. Sur la gauche on a la liste des utilisateurs, il suffit d’en sélectionner un, choisir son droit d’accès et cliquer sur [Ajouter l’utilisateur].

Report d’un bug :

Depuis le menu principal, il suffit sur [Rapporter un bogue] et de remplir le questionnaire. Pas de précision pour cette partie très explicite.

La liste des bug se trouve sur [Afficher les bogues] en cliquant sur le bug, le gestionnaire peut assigner la correction à un développeur ainsi que de nombreuses options comme l’historique du bug (découverte, assignation, …).

Plus d’info :

MantisBT contient de nombreuse options, comme la gestion des sous-projets, des catégories, etc. Il est très simple de prise en main et possède une bonne documentation … en anglais cependant.
Le site officiel de MantisBT [en]

Conclusion :

Je n’ai pas détaillé toutes les fonctionnalités, MantisBT est un outil à connaitre et simple à découvrir. Son utilisation est suffisante pour des projet en équipe quand on décide d’avoir un suivi des problèmes rencontrés. Il est utilisé dans le développement open-source et est bien pratique quand l’équipe ne se côtoie pas. Si vous l’utilisez laissez votre avis.

Bonne chasse aux bugs !

Publicités

2 réflexions sur “MantisBT : un outil web contre le bug !

  1. Pingback: Test | saralahrizi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s