Apt-cacher-ng : un cache de paquets bien utile

Si votre réseau comporte de nombreux postes sous Debian (ou dérivés) et que les opérations d’installation ou mises à jour (et donc de téléchargement de paquet) sont courantes alors il peut être judicieux de connaitre apt-cacher.

Apt-cacher permet de mettre en cache les packages téléchargés par les clients afin qu’ils soient accessibles par les autres postes (clients) très rapidement. Ainsi la bande passante est économisée et l’installation des applications ou mises à jour est plus rapide.

Fonctionnement

  1. Installation d’apt-cacher sur un serveur
  2. On va ajouter une adresse de proxy (l’adresse de notre serveur apt-cacher) aux Apt des postes clients.
  3. On va demander à un client de télécharger un package quelconque.
  4. Le client va faire passer sa requête par le serveur, celui-ci va vérifier si le paquet se trouve sur son disque dur. Si il ne le trouve pas il le télécharge et le met en cache, sinon il le transmet directement au client.

Dès lors ou un client va télécharger un paquet, il sera accessible presque instantannément par par les autres postes du réseau.

Installation (Debian 5.05)

Ici nous allons utiliser apt-cacher-ng, une version plus récente et plus rapide qu’apt-cacher. Pour information le paquet pèse moins de 300ko avec ses dépendances mais il nécessite  un serveur ApacheHTTP. Il est écrit en Perl.

aptitude install apt-cacher-ng

Le serveur est lancé automatiquement. Si Apache est lancé alors il est pleinement fonctionnel.

Configuration du serveur

Parmis les nombreux paramètres du fichier de configuration /etc/apt-cacher-ng/acng.conf on trouve:

  • CacheDir : le repertoire on retrouvera l’arborescence et ses paquets
  • LogDir : la destination des journaux
  • Port : le port utilisé
  • Proxy : l’adresse d’un éventuel proxy pour l’accès à internet

Par défaut tout les clients configurés utiliseront apt-cacher-ng mais il est possible de les restreindre en indiquant les adresses au début du fichier de configuration dans BindAddress.

Après une modification du fichier de configuration il faut relancer le serveur :

/etc/init.d/apt-cacher-ng restart

Configuration du client

Pour le client on va créer un fichier 01apt-cacher-ng dans /etc/apt/apt.conf.d/ contenant la ligne :

Acquire::http { Proxy « http://IP_apt-cacher-ng:3142 »; };

Ainsi il ne sera pas nécessaire de modifier chacune des lignes du sources.list.

Conclusion

Apt-cacher-ng est configurable rapidement et fait son travail comme il se doit, on peut juste lui repprocher de ne pas gèrer les autres types de paquet (RPM, …).Il reste cependant un outil interessant et bien utile dans un réseau GNU-Linux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s